Download Blake et Mortimer, Le Rayon by Edgar Pierre Jacobs PDF

By Edgar Pierre Jacobs

Show description

Read Online or Download Blake et Mortimer, Le Rayon PDF

Best french books

iSpeak French Phrasebook (Guide book only)

See it. pay attention it. communicate it. flip your iPod right into a transportable translator and placed 1,500 French words on your pocket. rather than simply hearing the most recent hits, you should use your iPod to listen to and notice 1,500 crucial French words. it is so simple as hearing a track through your favourite artist: visit “Artist”--Choose the subject matter you will want.

Extra info for Blake et Mortimer, Le Rayon

Sample text

C’était un règne de terreur. C’étaient eux qui avaient peur de lui, alors que la coutume veut le contraire. C’est pourquoi ils l’ont surnommé « Pillard », sire. Ambrose laissa échapper un rire tonitruant qui parut secouer la maison. — Vous êtes content de pouvoir me dire ça, hein ? Très bien, nous adresserons au candidat Pillard un pardon royal pour être le candidat Pillard. Il a bien mérité son nom. S’il s’approche un jour de la côte avec une telle chevelure, on le pendra. Ils ont la mémoire longue, pour ce genre de chose.

Il se rase déjà ? demanda le roi, la bouche pleine. — Sans doute pas. Guêpe n’est pas prêt, mais il y a une dizaine d’hommes de toute première classe qui attendent après lui. Il paraît injuste de les retenir simplement à cause de lui. C’était la règle. Les candidats devaient partir dans le même ordre qu’ils étaient arrivés. Aussi gênant que fût cet ancien édit, il encourageait la coopération au sein de l’Ordre. Ceux qui apprenaient vite s’efforçaient d’aider les plus lents. Tout autre arrangement les aurait tous mis en compétition les uns avec les autres, menant à de la rancoeur et des tensions dans l’Ordre.

En voilà un… un deuxième… Aïe ! une mauvaise chute. Mais peu importe, ces jeunes os seraient réparés par conjuration, et la monture paraissait survivre. Convaincu d’avoir pris la bonne décision, Maître de Cheval rejoignit les accidentés pour les secourir. En cette belle après-midi du printemps 357, la lande avait masqué sa menace habituelle derrière un vernis trompeur d’amitié, doux, vert et à l’odeur de girofle. Le ciel était d’un bleu incroyable. Le genêt se déployait dans toute sa splendeur jaune.

Download PDF sample

Rated 4.71 of 5 – based on 4 votes